Proposition 34

Clair constat, du caractère irréformable, du moins à court terme et autrement que par l’exemple, dans nombre de pays d’Europe et notamment en France, du système scolaire dans son ensemble, du fait des corporatismes divers qui y sévissent comme de la disposition de nombre des élèves et de leurs familles. Au lieu de tenter vainement de millièmes réformes, on créera une sécession scolaire interne, à l’intérieur du système, sur le fondement d’un triple volontariat : des maîtres, des parents d’élèves, des élèves eux-mêmes. Pour cet enseignement réformé il sera alloué des établissements et des crédits au pro rata des volontariats (un établissement pour mille demandes, par exemple).