Proposition 24

Mise en place dans chacun des pays de l’Union européenne d’instances de représentation des ressortissants de confession musulmane qui n’auront pas remigré, selon des modalités de désignation et de contrôle par les puissances publiques qui garantiront leur représentativité effective et la fin de l’influence de puissances étrangères.